Accueil > mécénat culturel > La gazette des communes - « Les acteurs culturels doivent penser en termes (...)

La gazette des communes - « Les acteurs culturels doivent penser en termes de marketing et de stratégie » par JM Tobelem

On peut chercher des mécènes et ce pour deux raisons. D’abord pour bien ancrer l’institution culturelle dans son territoire, pour contribuer à l’animation du tissu économique. Cela constitue un argument porteur face aux élus, auxquels on peut dire : “Nous suscitons l’adhésion des partenaires économiques, au-delà de notre environnement culturel, social et éducatif”. Ensuite, nouer des liens avec des entreprises aide à trouver de nouveaux publics, parmi les salariés. Par exemple, des partenariats sont possibles avec les comités d’entreprise. Une fois que l’institution a joué sur ces deux volets, elle peut espérer en tirer des ressources complémentaires, qui ne sont pas forcément financières. Les entreprises peuvent mettre à disposition des moyens humains, faire du mécénat de compétences, voire du mécénat en nature. On a trop tendance à oublier cette dimension du mécénat. Elle prend pourtant tout son sens dans certains territoires où les PME-PMI montrent beaucoup de bonne volonté, sans pour autant avoir les moyens de faire un gros chèque à une entité culturelle. De la même façon, un musée ou un théâtre peut décider de mettre en place ou de conserver une boutique ou un restaurant qui ne lui rapporte pas d’argent. Simplement parce que cela fait partie des services appréciés qui contribuent à attirer le public. (...) Mais il est normal que les responsables des institutions culturelles n’aient pas forcément les outils et la méthodologie en matière de marketing, de leadership, de collecte de fonds, d’évaluation, de contrôle ou de stratégie. En revanche, ils peuvent se faire accompagner par un spécialiste. Un accompagnement a certes un coût, mais il reste infime dans le budget de fonctionnement d’une structure, même la plus petite. Et, au final, il s’agit d’améliorer son positionnement pour trouver de nouveaux partenaires. Par ailleurs, les associations professionnelles et les organismes de formation devraient avancer dans leur réflexion sur ces questions. Or, à ce jour, ni les unes ni les autres ne paraissent proposer de solutions à la hauteur des enjeux..

http://www.lagazettedescommunes.com/413431/les-acteurs-culturels-doivent-pen (...)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0